Folie programmée. Où est le salut ?

Regardez cette vidéo sur:
https://ugetube.com/watch/W4q5r48mIWZNDgR
https://www.bitchute.com/video/bUxPfNcZKklQ/
https://cos.tv/videos/play/27114486334264320
https://rumble.com/vftm51-folie-programme.html

https://vkpatriarhat.org/fr/?p=14168
https://bcp-video.org/fr/folie-programmee-ou-est-le-salut/

Abonnez-vous aux newsletters du PCB
http://eepurl.com/gQZMTD

La soi-disant pandémie actuelle, ou tragi-comédie, a révélé les racines de l'idiotie humaine. À l'échelle mondiale, les gouvernements de tous les États racontent des mensonges aux peuples à travers les médias de masse, et les forcent à faire d’eux-mêmes un spectacle en portant des masques et des respirateurs, et en se soumettant à des tests ainsi qu’à une vaccination génocidaire. Les véritables experts médicaux définissent tous ces prétendus soins de santé comme étant un crime contre l'humanité.

Les soins de santé ont pour mission de sauver des vies et de prendre soin de la santé. Dans le nouveau système, ils sont devenus un instrument de génocide et de destruction de la santé. C'est de la folie.

Les médecins ont prêté le serment d'Hippocrate, dans lequel ils se sont engagés à protéger la vie. Aujourd'hui, ils sont obligés de faire exactement le contraire. Ils deviennent des outils de génocide programmé ! Cela constitue le crime le plus grave, et de la folie !

L'utilisation massive d'êtres humains en tant que cobayes ou rats de laboratoire au cours d’une expérience mettant en scène un vaccin mortellement dangereux et qui altère le génome, est un crime contre l'humanité, une folie et une idiotie. Le programme idéologique de base aujourd'hui est ce qu’on appelle la réduction de l'humanité de six milliards de personnes. Le fait que la santé soit utilisée comme outil pour atteindre cet objectif fou, est une absurdité et un crime contre l'humanité !

Sur la base de l'idéologie du genre et de l'éducation sexuelle, les enfants sont contraints à des thérapies hormonales et, plus tard, à une chirurgie de changement de sexe, ce qui constitue un crime contre l'humanité et une folie.

Une famille saine se compose du mari, de la femme et des enfants. Aujourd'hui, ceci est délibérément éliminé par l'idéologie du genre. Des enfants sont volés à leurs parents aimants sur base de pseudo-lois, et sont confiés à des pédophiles ou à des homosexuels pour une prétendue adoption. C'est une tyrannie monstrueuse, de la folie et de la stupidité.

Une personne qui a nié la raison et la conscience, refuse d'entendre la vérité et croit notoirement les mensonges et l'auto-tromperie : c'est la tragédie humaine fondamentale qui sert de fondement au système d'auto-génocide, ou de réduction, de l'humanité jusqu’à un soi-disant milliard idéal d’individus.

Gates a déclaré publiquement : « Si nous faisons un excellent travail sur les vaccins, nous pourrions réduire la population de 10 à 15%. » Cet analphabète en médecine prône la vaccination de masse de toute la planète. Sous sa direction, tous les États achètent des vaccins mortellement dangereux comme s'ils avaient perdu la raison. Comment est-ce possible ? La racine de cette stupidité est le mal qui est présent dans le cœur humain, et qui agit à travers un mensonge. La racine empoisonnée du mal, qu’on appelle le péché originel ou la semence spirituelle du diable, est entrée dans la nature humaine par le péché des premiers êtres humains.

Quelle est cette tragédie du premier péché ? En fait, c’est la désobéissance qui a rompu la relation de l’homme avec Dieu. Les gens croyaient que l'esprit du mensonge - le diable - et leur désobéissance, les opposait à Dieu. La semence du diable, la source du mal, de l'égoïsme, est restée comme un sombre héritage dans notre nature humaine. Tous les crimes, la torture sadique, la tyrannie brutale, les meurtres, les génocides, la haine, la méchanceté, les querelles, tous viennent de cette source empoisonnée du mal dans l'âme.

Les païens adorent le diable et ses démons, auxquels ils offraient des sacrifices humains, de sorte que le monde païen était gouverné par le mal et le mensonge. Le christianisme a paralysé ce mal par l'Evangile du Christ et par les lois justes et divines. Cela a créé une barrière qui a empêché les mensonges, le mal, la perversion et le crime d'engloutir l'humanité comme une épidémie dévastatrice.

Le dernier demi-siècle a marqué un tournant dans la législation et la réflexion. Les lois justes ont été remplacées par les soi-disant droits de l'homme, en fait par la promotion de la perversion et du crime sous couvert de concepts positifs. Les conventions, résolutions et recommandations internationales ont mis tout cela en application dans la législation nationale. Ce qui se cache derrière la fausse liberté et le faux bien a été révélé, et la monstruosité de tout le système qui a rejeté Dieu est apparue. Le monde est à présent gouverné par des satanistes qui cherchent le génocide de masse de l'humanité. Cela commence par la terreur psychologique couplée à la promotion démagogique du vaccin à ARNm. De nombreux scientifiques qui n'ont pas encore trahi leur conscience, mettent en garde contre ce vaccin.

Ces scientifiques répètent inlassablement que le vaccin à ARNm modifie le génome humain, ce qui signifie l'extinction progressive de la race humaine. Ils soulignent que ce vaccin fait également partie du processus de puçage. La Bible met en garde contre le puçage, en parlant de la punition dans l'étang de feu. De plus, le vaccin à ARNm contient des tissus arrachés à un bébé vivant tué par avortement ; c'est une manifestation ouverte de satanisme, et donc de la diabolisation mondiale de l'humanité !

L'Église a cessé d'être le sel du monde et le pilier de la vérité, et à partir de Vatican II, elle s'est conformée à l'aggiornamento ou, en d'autres termes, à l'esprit de ce monde. Aujourd'hui, ce processus est complété par le pseudo-Pape Bergoglio, un imposteur religieux et traître public du Christ. Il prône la légalisation des unions de sodomites. Il a intronisé une abominable idole de Pachamama au Vatican, lui-même étant à la tête de ce rituel d'adoration du diable. Il promeut le génocide de l'humanité sous couvert de termes positifs et de phrases religieuses. Il dicte l'adoption par tout le monde d'un vaccin à ARNm mortellement dangereux. Le pape François invalide est de facto un gourou des satanistes de l'élite.

Comment se fait-il que tout ce crime organisé et cette fraude fonctionnent ? Une fois de plus, nous arrivons au problème du mal qui réside dans l'âme humaine. Si l'esprit est trompé, il met la conscience de côté. La source du mal en nous se connecte alors à l'esprit du mensonge, à « l'ange de lumière » (2Cor 11), et l'homme commence à suivre ses inspirations et ses suggestions. Une fois qu'il a embrassé un mensonge, il commence à le percevoir comme quelque chose de bien. Il n'accepte pas la vraie critique ni l'auto-critique. Il la rejette radicalement. Sur ce chemin de mensonges et d'auto-tromperie, il franchit de plus en plus d’étapes qui intensifient la perversité et conduisent à l'autodestruction. À l'échelle mondiale, nous voyons cela aujourd'hui dans l'hystérie du covid, qui a conduit à l'auto-génocide de l'humanité. C’est le fruit de la semence du serpent dans l’homme.

Quelle est la solution ?

Jésus-Christ est le vainqueur des mensonges, du mal et du diable. Pour être à l'abri du mensonge et du mal, nous devons recevoir le Seigneur Jésus. Il est Dieu et la vérité incarnée. L'auto-critique est la base du repentir. Jésus nous donne alors le pardon des péchés.

Pour que l’homme soit vraiment délivré du mal en lui-même, Jésus exige qu’il perde son âme pour Lui et pour la cause de l’Evangile (Mc 8, 35). Ainsi, il se débarrassera également de la source du mal qui est dans son âme. Cela le rendra vraiment libre (Jn 8, 36) et heureux. « Perdre notre âme » signifie donner à Dieu notre volonté. Cela paralyse la source spirituelle du mal, l'ego sombre que nous adorons. Nous l'idolâtrons même si cet ego trompe l'esprit, émousse la conscience et asservit la volonté. Si nous perdons cette source de mensonges et de mort pour l'amour de Jésus, nous sauverons notre âme pour le bonheur à la fois temporel et éternel.

+Élie
Patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin

+Méthode OSBMr +Timothée OSBMr
Evêques secrétaires

Le 20 mars 2021

Le Patriarcat Catholique Byzantin (PCB) est une communauté de moines, de prêtres et d’évêques vivant dans des monastères. Le PCB est dirigé par le patriarche Élie, en collaboration avec deux évêques secrétaires, Timothée et Méthode. Ce patriarcat est né de la nécessité de défendre les vérités chrétiennes fondamentales contre les hérésies et l'apostasie. Le PCB ne reconnaît pas le pseudo-pape Bergoglio, et ne lui est pas subordonné.